C’était bien !

Bonsoir,

oui parfois c’est le dimanche soir … Alors Vendredi c’était le vernissage Aux Bozarts … de St-Omer (62), présentation avec Gervais Debroucke , c’était bien, merci à celles et c eux qui sont venus faire un coucou, je suis retourné Samedi après midi faire quelques photos pour celles et ceux qui ne peuvent pas venir !!!

Cette album, se trouve dans la galerie, qui se trouve sur la page EXPOSITION ( ICI ) …

 

1476056_792406100782259_4938859127255312594_n

Un peu d’explications, ben vi, pas mal de gens se posent la question : » Mais qu’est ce que c’est que ce truc ??? », j’en passe et des meilleurs, alors tout de suite j’ai eu envie de dire en pensant à Ludwig Von 88 que comme REMI, c’est un concept et que du coup il faut réfléchir, mais bon, on est plus beaucoup à écouter LW88  ( ICI ) . Alors dans un geste frénétique, j’ai sorti mon clavier et j’ai mis des mots bout à bout pour expliquer, Gervais l’a excellemment fait lors du vernissage, moi je vais tenter de retranscrire son génie du verbe en quelques phrases pas trop absurdes et surtout en évitant de partir dans le n’importe quoi … Bref de Bla bla passons à l’explication .

Au départ de cette histoire, il y a les BOZARTs de St-Omer, et deux gars, Gervais que l’on ne présente plus ( ICI ), nous avons été présentés lors d’une réunion concernant les  » Ateliers Libres », un espace de travail réservé aux artistes désireux de pouvoir travailler à l’Ecole d’Art, et de partager leurs savoirs, leurs idées, et de rencontrer les élèves  . Endroit idéal pour provoquer les rencontres on peut dire qu’avec nous ceux ça a très bien fonctionné ! … Très vite nous avons eu envie de travailler tous les deux, nous sommes parti d’un tableau de Gervais  » l’Homme connecté » ( ICI ), nous avons beaucoup discuté, des réseaux, des bons côtés mais aussi des dérives, les réseaux sociaux, les flux d’infirmation continus . Du tableau nous avons construit « l’homme connecté » à base de polystyrène et de matériaux de récupération, …

homme connecté

Mais, voilà, à force de parler et de réfléchir, nous avons poussé la réflexion à l’enfance, les réseaux et l’enfance, et la violence de la société, dans laquelle basculent de plus en plus tôt et de plus en plus vite les enfants, la sexualisation, la violence virtuelle, les vengeance virtuelles sur les réseaux sociaux . Quel meilleur symbole que le doudou pour l’enfance ? … En restant dans une sorte de toile de câbles électriques et de différents éléments, les doudous meurent de façon très radicales, comme un parent qui allume la télé  au moment du journal télévisé devant les enfants, ou le mauvais site pour les petits yeux, les doudous meurent …  » DOUDOU IS DEAD »

doudou is dead

Le pire dans cette histoire, c’est que ça ne s’arrête pas là, il est évident que Gervais et moi même allons travailler encore ensemble et qu’il y aura une suite à tout cela …

A SUIVRE … 

69 en danger

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “C’était bien !”